environ 150 000 personnes, en France, souffrent de la maladie de Parkinson. Un médicament utilisé pour soigner la leucémie est également efficace pour réduire le déclin cognitif de la maladie de Parkinson. Un espoir pour les malades.

La maladie de Parkinson touche principalement les personnes âgées de plus de 60 ans, mais 10 % ont quand même moins de 50 ans.
Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ?

La maladie se caractérise par :

une lenteur des mouvements ;
un tremblement des mains ou des pieds au repos ;
une raideur générale ;
des difficultés de concentration ;
une anxiété importante.

Le premier médicament qui inverse les symptômes

Le Tasigna, dont la molécule est le nilotinib, est un médicament utilisé pour traiter la leucémie.

Fabriqué par les laboratoires Novartis, il a été testé par les chercheurs du centre médical de l’université Georgetown (Washington), sur des malades atteints de Parkinson.

Les résultats de l’étude viennent d’être présentés à la conférence annuelle de la Société américaine de neurosciences à Chicago.

Le Tasigna s’est avéré bénéfique pour améliorer trois symptômes :

il restaure un peu les capacités cognitives des patients souffrant de la maladie de Parkinson, mais également ceux atteints de la maladie à corps de Lewy, une démence proche de la maladie de Parkinson ou de celle d’Alzheimer ;

il facilite les capacités motrices des patients ;

il est également efficace pour améliorer les capacités non motrices.

Le Tasigna agit en réduisant les protéines toxiques au niveau du cerveau et en augmentant la production de dopamine, un neurotransmetteur indispensable aux neurones.

L’étude a montré qu’à l’arrêt du traitement par Tasigna, les symptômes reprenaient. D’autres études vont être menées afin d’affiner les bienfaits de ce médicament.