Comme toutes les cellules de notre corps, le cheveu est vivant et suit un cycle de croissance naturel : le cycle pilaire. Ce cycle est divisé en trois phases; anagène, catagène et télogène.

  • La phase anagène est la phase de croissance du cheveu. C’est la partie la plus longue du cycle pilaire puisqu’elle dure de 2 à 5 ans. La très grande majorité des cheveux présents sur notre tête est donc en phase anagène.
  • La phase catagène est une phase de repos pendant laquelle le cheveu cesse d’évoluer. Elle dure environ 3 semaines, ce qui est considérablement peu par rapport à la phase précédente.
  • La phase télogène, enfin, va aboutir après plus ou moins 3 mois à la mort et à l’expulsion du cheveu – qui va laisser la place à un nouveau follicule en phase anagène. Ce sont les cheveux en phase télogène que nous trouvons chaque jour sur notre brosse ou au fond du lavabo, mais que nous perdons aussi tout au long de la journée. Tant que leur quantité reste limitée (50 à 100 cheveux par jour environ), il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Il existe de nombreux facteurs qui influencent l’excès de chute des cheveux (au delà des 100 cheveux par jour environ). Ceux-ci comprennent un large éventail de conditions émotionnelles et mode de vie qui peuvent empêcher le corps d’absorber efficacement les nutriments essentiels dont il a besoin pour soutenir la santé des cheveux.

En cas de chute excessive et saisonnière il convient de renforcer pendant 2 à 3 mois vos apports alimentaires d’acides aminés soufrés, de zinc, de vitamines B et de fer pour stimuler la pousse.

Votre pharmacien ou médecin vous recommandera également un traitement d’appoint adapté. Il est important compte tenu du cycle du cheveu de respecter les durées de traitement de 3 mois